COMMENT EDUQUER VOTRE CHIEN, AFFECTION OU PUNITION?

Chiens

Il existe différentes techniques éducatives pour dresser un chien. Nous vous expliquons ici la différence entre punition positive et négative, de sorte que vous puissiez décider quelle solution vous préférez. Un indice : le nom ne dit pas tout. Vous trouverez ici aussi quelques conseils pour que votre chien arrête d’aboyer.

POURQUOI VOTRE CHIEN SE COMPORTE-T-IL MAL?

Avant de pouvoir résoudre un problème, il est nécessaire de comprendre les raisons qui incitent votre chien à se comporter de cette façon. De nombreux problèmes comportementaux chez les chiens sont en fait des activités normales pour eux, mais se produisent lorsque l’animal n’a pas la possibilité d’exprimer ses instincts naturels. Considérez ces quelques exemples de comportements normaux, mais vus de façon négative lorsqu’ils s’expriment dans le mauvais contexte, afin de mieux comprendre pourquoi votre chien fait ce qu’il fait, avant d’essayer de le discipliner.

  • Creuser
  • Pourchasser des choses
  • Jouer
  • Aboyer
  • Ne pas avoir assez d’activités et donc un trop-plein d’énergie
  • Marquer son territoire
  • Mâchouiller

LES CHIENS, ANIMAUX DE MEUTE ET DE DOMINANCE

Les chiens sont des animaux très sociaux, du point de vue de votre chien, votre foyer est comme sa meute. L’élément positif, c’est que votre chien aime être sociable et se fondre avec les activités des autres. Les chiens sont désireux de plaire et observent le comportement de leur propriétaire, la recherche a par exemple montré qu’ils sont en général très sensibles à l’humeur de leur propriétaire. Les problèmes comportementaux arrivent souvent lorsqu’un chien essaie de devenir dominant au sein de sa « meute », lorsque l’agressivité et les comportements indésirables associés sont souvent la conséquence du fait que le chien pense être chef de meute. De tels chiens ne réagiront pas bien à toute tentative d’éducation ou de discipline, et il est important pour un propriétaire d’établir sa dominance sur son nouvel animal et de s’assurer qu’elle soit maintenue. Cela demandera de la discipline au moment opportun, mais une fois que la dominance sur le chien a été établie, il est ensuite plus facile de la maintenir.

LES FAÇONS DE DRESSER UN CHIEN : PRINCIPES D’EDUCATION

La principale façon de réduire la fréquence d’apparition d’un comportement est de punir le chien d’une certaine manière quand il a fait quelque chose de mal, comme par exemple en lui secouant avec vigueur la peau du cou. Toutefois, la discipline fonctionne souvent mieux lorsqu’elle est exercée avec douceur, certains principes sont décrits ci-après. La punition physique n’est pas la seule possible, et priver le chien de ce qu’il veut – ce que l’on appelle la punition négative – peut être tout aussi efficace, sans avoir recours à la force physique. Toutefois, récompenser le chien avec de la nourriture, de l’attention ou des jeux pour ce qui est considéré comme un bon comportement, est la meilleure façon de favoriser le comportement désiré. La recherche a montré qu’un chien apprend plus vite lorsqu’il est éduqué par une récompense que lorsque l’on a recours aux punitions. Un troisième principe d’éducation est utilisé tout particulièrement pour dresser le chien à répondre à des ordres tels que « assis » ou « reste ». Lorsqu’un acte spécifique est associé à une commande telle que « assis », une fois que cette association s’est produite assez souvent, le chien agira en réponse directe à la commande verbale. C’est le même type d’apprentissage que celui décrit par Pavlov il y a de nombreuses années, lorsque des chiens en étaient arrivés à associer le son d’une cloche à l’heure du repas.

PUNITION POSITIVE ET NEGATIVE

La punition positive est le terme utilisé pour décrire une stimulation déplaisante appliquée en réponse à un comportement indésirable, par exemple en secouant sa nuque, en plaquant le chien au sol ou une correction physique encore plus forte. Afin que cela fonctionne, la punition positive doit être suffisamment déplaisante pour stopper le comportement, mais pas excessive, car si elle provoque de la peur, de la douleur ou un sentiment d’agression, cela interfère avec l’apprentissage. La punition positive ne devrait donc jamais être utilisée avec un chien qui réagit exclusivement par peur. A l’inverse, la punition négative implique de supprimer quelque chose d’apprécié en conséquence directe d’un mauvais comportement. Un exemple de punition négative serait par exemple de s’éloigner et d’ignorer le chien lorsqu’il a mordu trop fort au cours d’un jeu. En faisant cela, une ressource désirable (l’attention) a été confisquée au chien. En étant régulier, le chien comprendra rapidement que lorsqu’il mord, le jeu s’arrête. Les chiens sont très doués pour associer ce qu’ils font à toute réaction provoquée, qu’elle soit positive ou négative.

COMMENT DRESSER UN CHIEN SANS S’ENERVER?

L’une des raisons pour laquelle la punition négative, plus douce, est en général préférée à la punition positive, est la conséquence que peut avoir une erreur. Une punition ne fonctionne bien que si elle se produit en réponse immédiate au comportement, de sorte que le chien puisse faire une association entre l’acte et la punition. Toute erreur, ou tout mauvais timing, sèmera la confusion ainsi que la peur chez un chien puni physiquement, pire encore, cela peut stopper tout apprentissage utile. Toutefois, si par exemple vous pensez avoir été mordu par jeu et confisquez la balle, puis réalisez qu’en fait le chien avait essayé de récupérer la balle mais pas de vous mordre, vous pouvez la lui rendre immédiatement. A l’inverse, il n’est pas possible de reprendre le hurlement ou le coup lorsque vous réalisez vous être trompé. Avec la punition négative, vous pouvez toujours vous rattraper et rendre ce que vous aviez confisqué. Souvenez-vous que plutôt que de punir, louer les bons comportements est tout aussi important. Nos chiens familiers sont toujours à la recherche d’attention. Souvenez-vous aussi que dans leur tête, pouvoir interagir avec vous, même si vous êtes en colère, est mieux que d’être ignoré. Si votre chien a un problème de comportement spécifique que vous ne parvenez pas à résoudre facilement, demandez toujours conseil à un expert en comportement canin ou à votre vétérinaire, car il existe différentes techniques spécifiques qui peuvent être utilisées pour des problèmes bien précis.

Dr. Peter Messent

4 Avril 2017

Pour votre intérêt

Guide alimentaire pour les chiots

Les premiers moments de la vie d’un chiot sont à la fois délicats et déterminants, car ils peuvent affecter sa survie, mais aussi sa santé future.

LES CHIENS ONT-ILS DE LA MÉMOIRE?

On entend souvent dire que les chiens n’ont pas de mémoire. Cette croyance vient peut-être de l’idée selon laquelle, pour corriger un comportement ou développer une aptitude chez un chien, il faut agir au moment où la situation se produit, ou cela ne servira à rien.