EN QUELLE QUANTITÉ DOIT-ON NOURRIR LES CHIENS?

Alimentation
Chiens

C’est une question que l’on se pose souvent quand on a un chien pour la première fois. Et il n’est pas facile de le savoir quand on considère toutes les races et tailles de chiens qui existent. Mais, comme tous les autres animaux, les chiens ont besoin d’apports énergétiques suffisants pour que leur organisme fonctionne correctement, et pour assurer leur croissance, leur reproduction, ou encore leur lactation. Cette énergie provient à la fois des protéines, des glucides et des lipides obtenus grâce aux aliments. C’est pourquoi, afin de déterminer la quantité journalière d’aliments que doivent absorber les chiens, il faut dans un premier temps comparer leurs besoins énergétiques et les apports offerts par chaque aliment.

QUELS SONT LEURS BESOINS ÉNERGÉTIQUES?

La taille du chien (petit, moyen, ou grand) est fondamentale pour déterminer ses besoins énergétiques journaliers. Mais il existe un très grand nombre de races de chien, et leur poids peut aller de 1 à 90 kilos. On comprend ainsi pourquoi tant d’études ont été réalisées pour déterminer la quantité de nourriture dont ils ont besoin. Ces études ont permis d’établir des équations, prenant en compte le poids du chien et ses besoins minimaux, qui varient en fonction:

  • De l’activité physique du chien
  • De son âge (enfant ou adulte)
  • De son sexe (stérilisé ou non)
  • De sa condition physique (mince, en surpoids, obèse)
  • De son environnement (et notamment de la température ambiante de celui-ci)

Par exemple, un chien dont l’activité physique est importante et vivant à l’extérieur aura besoin de plus d’apports énergétiques qu’un chien au style de vie plus sédentaire vivant dans une maison. Un autre exemple concerne les chiens stérilisés : après cette opération, les chiens ont besoin de moins d’apports énergétiques et ont pourtant tendance à manger plus, avec le risque que des problèmes de surpoids ne surviennent. Dans ce cas, il peut s’avérer nécessaire de réduire quelque peu la quantité de nourriture ingérée par le chien.

COMMENT DÉTERMINER L’APPORT ÉNERGÉTIQUE D’UN ALIMENT ? 

L’apport énergétique réel d’un aliment peut s’obtenir en effectuant des tests sur la digestion des chiens, en calculant la différence entre ce qu’ils mangent et ce qu’ils excrètent. Une autre manière consiste à utiliser des équations mathématiques pour estimer la valeur énergétique de l’aliment selon sa teneur en protéines, lipides, glucides, fibres, minéraux et en eau.

QUELLE QUANTITÉ d’ALIMENTS DOIVENT-ILS CONSOMMER CHAQUE JOUR?

De nombreux tests et calculs sont effectués par les fabricants alimentaires, et les quantités journalières recommandées sont indiquées sur les étiquettes des produits. Plusieurs tableaux d’apports énergétiques journaliers recommandés existent selon le poids du chien. La plupart des fabricants indiquent également les quantités recommandées selon le niveau d’activité de l’animal, à adapter également selon sa condition physique. Cela signifie qu’il est important de faire un suivi de la condition physique du chien pour adapter son alimentation, et ainsi éviter tout risque de surpoids ou de dénutrition.

COMMENT LEUR ADMINISTRER CES APPORTS JOURNALIERS ?

Il est important de prendre en compte le fait qu’il existe de nombreuses races de chien pouvant ingérer un volume très important de nourriture rapidement. Cela est génétique, leurs ancêtres ayant été habitués à rivaliser avec leurs pairs pour se nourrir, sans savoir combien de temps plus tard ils pourraient manger de nouveau.

L’idéal est de répartir la quantité journalière recommandée en deux parties : la première partie le matin et l’autre le soir, sur une durée déterminée (de 10 à 20 minutes pour chaque repas). Il est également recommandé de lui donner à manger à des heures régulières. Cette routine permettra au chien de s’habituer aux heures auxquelles il mange, et améliorera sa santé, sa condition physique, et son appétit. Il acceptera aussi plus facilement ce qu’on lui offre à manger.

Pour les femelles en gestation, il est conseillé d’augmenter les apports énergétiques (pour les chiots) de 10 % pour les semaines 0 à 5, avec deux repas par jour. Par la suite, pour les semaines 6 à 9, il est nécessaire d’augmenter ces apports de 10 % supplémentaires, en divisant cette fois-ci les repas en plusieurs parties. Pour les chiots en période de croissance, il est conseillé de leur administrer leurs repas en 3 ou 4 parties journalières, puis de passer à 3 repas par jour jusqu’à leurs 6 mois environ. A partir de cet âge, il est alors recommandé de passer à 2 portions par jour. Les besoins énergétiques des femelles en période de lactation sont quasiment doublés et peuvent même être multipliés par 3 ou 4 durant le pic de lactation. Durant cette période, il est alors recommandé d’alimenter la femelle plusieurs fois par jour, ou si nécessaire de laisser la nourriture à sa libre disposition, tout en contrôlant toutefois qu’elle préserve une bonne condition physique. 

Bien que l’alimentation des chiens puisse paraître complexe, le plus pratique sera de commencer en leur administrant les quantités journalières recommandées, et en ajustant ces quantités selon le style de vie du chien, tout en restant vigilant sur l’évolution de son poids et de sa condition physique.

Pour votre intérêt

QU’EST-CE QUE LE CANICROSS? CONSEILS AUX DEBUTANTS ET MATERIEL

L’Homme et le Chien ont un lien tellement fort qu’il n’est pas surprenant que le fait de courir ensemble soit depuis longtemps un moyen apprécié pour faire de l’exercic

Tout ce que les chiens nous disent lorsqu’ils remuent la queue

Les chiens remuent la queue lorsqu’ils sont excités. Et même s’ils ne le font probablement pas de manière consciente, tout le monde peut analyser ce mouvement pour connaître l’état émotionnel du chien.