LE CHIEN, UN MEMBRE DE LA MEUTE

Chiens

 

Le chien est un animal sociable qui aime les relations. Ses ancêtres, les loups, sont des animaux qui chassent de grandes proies en groupe et qui évoluent généralement en meutes plus ou moins stables. C’est pour cela qu’il s’agit d’animaux capables de collaborer entre eux et à cet effet, ils s’observent et synchronisent leurs actions.
C’est sur cette base et avec une cohabitation plus ou moins proche avec les humains qu’ils se sont tous deux adaptés à coopérer ensemble, à se comprendre mutuellement et à tirer parti de cette relation qui les unit. Sans cet instinct, leur cohabitation aurait été très différente.

Pour illustrer l’importance de l’association naturelle entre populations d’animaux domestiques, nous avons consulté une étude que le généticien russe Dmitry Belyaev a mené dans les années 50 du siècle dernier. Cette étude a mis en évidence que les loups n’ont pas été manipulés par l’homme au cours du processus de domestication, mais qu’un processus d’autosélection s’est produit, processus selon lequel les individus les plus dociles et curieux se sont rapprochés de l’autre espèce par volonté propre, dans ce cas l’espèce humaine ; les humains ont probablement procédé de la même manière afin de favoriser la reproduction des animaux les plus dociles, perpétuant ainsi cette caractéristique.
M. Belyaev a mené sa recherche à l’aide de renards, choisissant les plus dociles et sociables de chaque portée. Il a obtenu des renards de plus en plus sociables et, étonnamment, dotés de traits plus efféminés et juvéniles, comme dans le cas de l’aspect du chien lorsqu’il est comparé à celui du loup.

Profiter de la compagnie.

Actuellement, ce dont a besoin le chien est d’être accompagné ; et après ce processus de domestication, il préfère principalement la compagnie de l’homme. Certains se montrent plus sociaux avec les autres chiens, mais « cette propension diminue avec l’âge », remarque Victoria Coll, diplomée en étologie d’une école vétérinaire française. L’experte confirme qu’un jeune chien manifestant une volonté de jouer avec d’autres chiens est différent d’un animal adulte, qui « n’a pas de nécessité impérieuse de créer de nouveaux liens avec eux ». D’ailleurs, elle commente : « un des principaux problèmes auxquels nous, les étologues, faisons face est le manque de socialisation (ou son absence) entre individus de la même espèce ». C’est pour cela qu’aujourd’hui, parler de l’instinct grégaire du chien ne suppose pas tant la socialisation avec son espèce que la relation qu’il entretient avec les humains.

Et c’est très simple. Ce qu’un chien désire, c’est d’être avec vous. Vivre avec vous et faire des choses avec vous. C’est comme ça qu’il est heureux. Vous et votre famille êtes maintenant devenus sa meute.

 

 

 

Pour votre intérêt

Pourquoi les chiens hurlent-ils?

La plupart des gens associent les hurlements au cri ou à l’appel que poussent les loups, l’ancêtre du chien domestique.

Les chiens rêvent-ils?

La plupart des possesseurs de chien ont déjà pu observer des mouvements inconscients, des convulsions ou des mouvements d’yeux accompagnés parfois de petits couinements lorsque leur chien était en train de dormir.